La Parisienne Libérée - chante-l'affaire-cahuzac-dans-la-spirale-


DANS LA SPIRALE - La Parisienne Libérée par Mediapart

DANS LA SPIRALE - La Parisienne Libérée official

chronique Mediapart du 11.04.13 - source : http://www.mediapart.fr/journal/france/110413/la-parisienne-liberee-chante-laffaire-cahuzac-dans-la-spirale / [accès abonnés] et http://www.laparisienneliberee.com/dans-la-spirale/

moscovici hollande fabius valls



JEAN LUC MELENCHON - meeting jeudi 11 avril 2013 ce soir à Montpellier

« La solution, c’est l’intervention populaire »

Interview dans « L'Hérault du Jour » du jeudi 11 avril 2013

JEAN LUC MELENCHON. Le coprésident du Parti de gauche, en meeting ce soir à Montpellier, qualifie de "replâtrage" et "attrape-nigauds", les annonces de moralisation de la vie politique.

Lien :

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2013/04/11/la-solution-cest-lintervention-populaire/

 

JEAN LUC MELENCHON - Tout sur moi (mes mensurations, mon patrimoine, mes projets immobiliers)

 

Je m’appelle Jean-Luc Mélenchon. Je suis né le 19 aout 1951 à Tanger au Maroc. Je mesure 1,74 M. Je pèse 79 kilos. Ma taille de chemise est 41/42.  Ma taille de pantalon est 42. Je chausse du 42. Tous mes cheveux sont naturels et ils ne sont pas teintés.

 

Je n’ai pas hérité d’un château où me loger, ni d’un parti politique créé par mon père. Je ne fais pas semblant d’habiter Hénin-Beaumont, je n’ai ni voiture ni chauffeur. Mon père n’a jamais été condamné pour fraude fiscale. Aucun de mes conseillers n’ouvre de compte en Suisse pour des tiers.

 

Mon patrimoine a fait l’objet de publication dans toute la presse pendant la campagne présidentielle. Y compris dans l’Express en dépit du ton haineux sur lequel étaient posées les questions. Vous trouverez ci-dessous les autres liens où découvrir ces informations cruciales. Mon patrimoine  a été déclaré et contrôlé à mon entrée et sortie du ministère de l’enseignement professionnel. Il a déjà été déclaré à mon entrée et sortie du Sénat ainsi qu’à mon élection comme député européen et corrigé par moi à mesure de son évolution auprès de l’autorité indépendante dont c’est la mission officielle.  

 

www.lexpress.fr, www.parismatch.com, www.linternaute.com

 

Je n’ai naturellement jamais refusé de le faire connaître. Non par goût, mais du fait de la malveillance que la moindre pudeur en la matière déchaine chez les « Médiapart » du pauvre que sont les organes de presse qui exigent ce genre de publication. Et je le donne à connaître de nouveau connaissant la malveillance dont je suis entouré en permanence par les lettres anonymes diffusées par l’extrême droite, parfois relayées par des socialistes, et les insinuations malveillantes de monsieur Alliot.

 

Je ne cumule aucun mandat. Naturellement, je ne cumule pas l’indemnité de sénateur et celle de député européen d’une part parce que j’ai démissionné de mon mandat de sénateur en 2009 et d’autre part parce que ce cumul est interdit par la loi.  Je ne touche aucune retraite sur mes activités passées, quoi que j’en aie l’âge, car j’estime avoir un revenu suffisant et que je suis solidaire.

 

Je suis propriétaire de mon appartement à Paris, 76 m2, trois pièces dans le 10ème arrondissement acquis pour 346 750 Euros en 2006. D’une maison de campagne dans le Loiret achetée 92 000 Euros en 1996. Inclus les héritages de mes deux parents décédés il y a cinq ans, la vente de ma permanence en Essonne, moins mes crédits, mon épargne nette est donc de 150 000 euros. Je les ai prêtés au Front de gauche pour la campagne présidentielle, ils viennent de m’être remboursés. Je compte les utiliser pour changer d’appartement, ce dont je tiendrai le grand public immédiatement informé dès que cela sera fait. Mais je ne m’engage pas à inviter la presse à la pendaison de crémaillère.

 

Mes droits d’auteurs sont versés à l’association « Politique à gauche » et au Parti de Gauche. Je n’ai pas de tableaux, de voiture, de bateau, ni de bicyclette, ni de chevaux.

 

J’ignore la valeur des œuvres d’art que j’ai réalisée avec mon pinceau, mon crayon ou mon appareil photo. J’estime qu’il s’agit d’une valeur considérable. Je possède 12 000 livres de toutes sortes que j’ai commencé à accumuler dès mes quatorze ans.

 

Ma banque depuis trente-cinq ans est la Caisse de crédit Mutuel de Massy.

 

Je cherche à acheter plus grand dans mon quartier et je remercie ceux qui peuvent me faire une offre intéressante.

 

http://www.jean-luc-melenchon.fr/tout-sur-moi-mes-mensurations-mon-patrimoine-mes-projets-immobiliers/

PIERRE LAURENT - Meeting Front de gauche PC/PGE à Martigues - contre l'austérité - le 10 avril 2013 - par CN-PCF


Meeting Front de gauche/PGE à Martigues... par CN-PCF

Meeting Front de gauchePC/PGE à Martigues Mercredi 10 avril 2013.
Pour une alternative aux politiques autéritaires en France et en Europe !
Avec la participation de Gaby Charroux - Marie-Christine Vergiat - Clémentine Autain - Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent

Posté par colette dumont à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

José Bové - Livre : Pour la désobéissance civique

Pour la désobéissance civique - de José Bové

Editeur : La Découverte Parution : 7 Octobre 2004
 
suite :
 

 "José Bové......
A-t-il expliqué à ses électeurs son ralliement au traité austéritaire Merkozy ?
A-t-il expliqué à ses électeurs son ralliement au « 2 pack » ?
A-il-été élu pour ça ?"

http://lepartidegauche.fr/actualites/communique/la-jalousie-rend-fou-mise-au-point-jean-luc-melenchon-suite-mensonges-jose-bove-sur-son-activite-depute-europeen-22293

Posté par colette dumont à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Christiane Taubira - En 2002 - se prononce pour une sixième république qui redonne le pouvoir aux citoyens.

En 2002, Christiane Taubira, alors candidate à l’élection présidentielle, se prononce clairement pour l’instauration d’une sixième république qui redonne le pouvoir aux citoyens.

Jean-Luc Mélenchon - mise au point suite aux mensonges de José Bové...

La jalousie rend fou

Mise au point de Jean-Luc Mélenchon suite aux mensonges de José Bové sur son activité de député européen

Hier à Toulouse, et ce matin sur France Inter repris aussitôt sur France Info, José Bové s’est cru autorisé à critiquer ma soi-disant « présence épisodique » au Parlement européen.

La mesquine jalousie de José Bové ne vaut pas raison. Voici la vérité.

suite :

http://www.jean-luc-melenchon.fr/arguments/la-jalousie-rend-fou/