L'huma - Municipales. Les principaux résultats et les réactions du second tour - Huma/EELV. Grenoble, Sevran. PG ?

http://www.humanite.fr/mun/municipales-le-taux-de-participation-midi-est-de-1-562245

 

Politique - le 30 Mars 2014

Municipales. Les principaux résultats et les réactions du second tour

Mots clés : pcf, front de gauche, abstention, municipales 2014, mairies FN,

Le second tour en direct. Découvrez les principaux résultats du deuxième tour de ce dimanche et les nouveaux rapports de force locaux et nationaux.

 L'huma :

EELV. Grenoble, Sevran.

 L'huma - EELV. Grenoble, Sevran. Le PG, renié par l'huma, comme les autres

Médiapart - Le PS et le pouvoir enregistrent une débâcle électorale - 31 mars 2014 | Par François Bonnet

 

http://www.mediapart.fr/journal/france/310314/le-ps-et-le-pouvoir-enregistrent-une-debacle-electorale

 

 

Le PS et le pouvoir enregistrent une débâcle électorale

 

31 mars 2014 |  Par François Bonnet

 

Les socialistes perdent plus de 50 villes de 30 000 habitants, tandis que le Front national conquiert une douzaine de mairies. Une telle sanction, doublée d'une abstention massive, met le président de la République au pied du mur, comme l'ont reconnu dès dimanche la plupart des responsables socialistes. Mais pour quelle politique ? Le PS hésite à engager ce débat alors que le choix se fera à l’Élysée.

 

Jamais sous la Ve République, un scrutin local http://www.mediapart.fr/journal/france/310314/le-ps-et-le-pouvoir-enregistrent-une-debacle-electorale

 

L'huma - Au front camarades ! 31 Mars 2014

 

http://www.humanite.fr/politique/au-front-camarades-562262

 

Politique - le 31 Mars 2014

 

Au front camarades !

 

Mots clés : jean ortiz, municipales 2014,

 

Par Jean Ortiz. Ce n'est pas une claque, c'est un lynchage, une humiliation, une rouste magistrale, un uppercut de la gauche, un désaveu sans appel. François Hollande, qui se voulait "Normal premier" au point de faire concurrence aux livreurs de pizzas en motocyclette, celui qui déclarait la guerre à la finance, est ce matin tout nu, "en pelotas", et son ralliement joyeux, toute honte bue, au néolibéralisme : vomi par le peuple de gauche.

 

 

 

Posté par colette dumont à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Médiapart - Une autre politique pour conjurer la catastrophe! 30 mars 2014 | Par Laurent Mauduit

 

http://www.mediapart.fr/journal/france/300314/une-autre-politique-pour-conjurer-la-catastrophe

Une autre politique pour conjurer la catastrophe!

30 mars 2014 |  Par Laurent Mauduit

François Hollande est le premier responsable du naufrage socialiste lors de ces municipales. Alors que tout plaide en faveur d'un changement de cap, il semble n'envisager que des ajustements économiques cosmétiques.

http://www.mediapart.fr/journal/france/300314/une-autre-politique-pour-conjurer-la-catastrophe

Jean Luc Mélenchon - "La politique de François Hollande a rencontré son juge" -Vidéo


"La politique de François Hollande a rencontré... par lepartidegauche

 

"La politique de François Hollande a rencontré son juge" - J.-L. Mélenchon

 

 

 

 

 

 

 

Le 30 mars 2014, Jean-Luc Mélenchon tenait une conférence de presse sur le deuxième tour des élections municipales. Il a vu dans le résultat une sanction de la politique du gouvernement et a dénoncé le sectarisme du PS dans des villes comme Toulouse. Jean-Luc Mélenchon a appelé à construire "une nouvelle gauche, capable d'être majoritaire dans notre pays". Il a souligné l'excellent résultat de la liste PG-EELV à Grenoble, dans lequel il a vu "une magnifique leçon de choses" qui apportait "une grande espérance" et "un vent frais". Jean-Luc Mélenchon a enfin appelé les élus socialistes à rompre les rangs et à rejoindre l'opposition de gauche à la politique du gouvernement.

 

L'huma - 93 : le Front de gauche en tête de la gauche, la droite menace - 24 Mars 2014

http://www.humanite.fr/politique/93-le-front-de-gauche-en-tete-de-la-gauche-la-droi-561656

 

Politique - le 24 Mars 2014

Municipales 2014

93 : le Front de gauche en tête de la gauche, la droite menace

Mots clés : pcf, front de gauche, élections, seine saint denis, municipales 2014,

En Seine-Saint-Denis, plusieurs maires Front de gauche ont été réélus dès le premier tour. La droite menace de conquérir les mairies du Blanc-Mesnil et de Bobigny.

L'huma - Villes dirigées par le Front de gauche (+ de 10 000 habitants) - le 30 Mars 2014

 

http://www.humanite.fr/politique/villes-dirigees-par-le-front-de-gauche-de-10-000-h-562241

 

Politique - le 30 Mars 2014

 

Villes dirigées par le Front de gauche (+ de 10 000 habitants)

 

Mots clés : municipales 2014,

 

  • Villes remportées au premier tour

 

Septèmes-les-Vallons (13).

 

Ploufragan (22).

 

Saint-Pierre-des-Corps (37).

 

Tarnos (40).

 

Châlette-sur-Loing (45).

 

Saran (45).

 

Douchy-les-Mines (59).

 

Marly (59).

 

Raismes (59).

 

Saint-Amand-les-Eaux (59).

 

Seclin (59).

 

Somain (59).

 

Montataire (60).

 

Avion (62).

 

Méricourt (62).

 

Sallaumines (62).

 

Saint-Vallier (71).

 

Allonnes (72).

 

Grand-Couronne (76).

 

Oissel (76).

 

Saint-Étienne-du-Rouvray (76).

 

Champs-sur-Marne (77).

 

Limay (78).

 

Aubergenville (78).

 

Saint-Junien (87)

 

Grigny (91).

 

Morsang-sur-Orge (91).

 

Bagneux (92).

 

Gennevilliers (92).

 

Malakoff (92).

 

Nanterre (92).

 

La Courneuve (93).

 

Tremblay-en-France (93).

 

Bonneuil-sur-Marne (94).

 

Gentilly (94).

 

Valenton (94).

 

Bezons (95).

 

Fosses (95).

 

  • Villes en ballottage

 

Saint-Denis (93).

 

Villejuif (94).

 

Le Blanc-Mesnil (93).

 

Bobigny (93).

 

Aubagne (13).

 

Saint-Ouen (93).

 

Bagnolet (93).

 

Villeneuve-Saint-Georges (94).

 

Achères (78).

 

Hennebont (56).

 

  • Villes en ballottage favorable

 

Vitry-sur-Seine (94).

 

Champigny-sur-Marne (94).

 

Vénissieux (69).

 

Ivry-sur-Seine (94).

 

Fontenay-sous-Bois (94).

 

Arles (13).

 

Martigues (13).

 

Choisy-le-Roi (94).

 

Saint-Martin-d’Hères (38).

 

Échirolles (38).

 

Stains (93).

 

Dieppe (76).

 

Vierzon (18).

 

Roissy-en-Brie (77).

 

Fontaine (38).

 

Gardanne (13).

 

Givors (69).

 

Chevilly-Larue (94).

 

Mitry-Mory (77).

 

Firminy (42).

 

Port-de-Bouc (13).

 

Cusset (3).

 

Fourmies (59).

 

Villetaneuse (93).

 

Gisors (27).

 

Saint-Claude (39).

 

La Queue-en-Brie (94).

 

Vieux-Condé (59).

 

Aniche (59).

 

Lillers (62).

 

Grabels (34).

 

  • Villes perdues au premier tour

 

Saint-Orens-de-Gameville (31).

 

 

 

Posté par colette dumont à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Jean-Luc Mélenchon était en meeting à Evry/Farida Amrani. - 27 mars 2014 - 1 h 18


Jean-Luc Mélenchon discours d'Evry - soutien à... par lepartidegauche

 

 

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2014/03/27/meeting-a-evry/

 

 

27mar 14

 

Meeting à Evry

 

 

 

Le 27 mars 2014, Jean-Luc Mélenchon était en meeting à Evry pour soutenir la liste Front de Gauche "Evry, unis pour agir" conduite par Farida Amrani.

 

 

 

Jean Luc Mélenchon - Tableau comparatif FDG/FN - suivre les commentaires fure à mesure

Infographie-Résultats-Municipales-2014-v06-01

 



 

   

 

24mar 14

Drôles d’heures que les jours et nuits d’élections dans la vie d’un militant politique. Ici, je navigue entre des mines épuisées. Au siège du parti de Gauche, les équipes de militants ont travaillé toute la nuit. Les derniers sont partis à quatre heures et demi du matin. Ce matin, certains ont vraiment très peu dormi. Mais, dès huit heures, arrivaient ceux qui reprenaient et ceux qui venaient faire la relève. Rappelons-le : ce sont des bénévoles de tous âges et ce sont les premières élections municipales auxquelles participe notre parti. Collecter les résultats, valider les logiciels préparés, reclasser toute l’info politiquement, c’est absolument nouveau pour nous. Mais dans ce domaine comme dans les autres, l’autonomie est la règle et le choix. Ne rien devoir aux autres : indépendance et souveraineté dans la disposition des outils comme dans leur usage.

Je ne me suis pas ménagé non plus ces dernières heures, je l’avoue.

Je publie ces lignes comme un vaccin contre la morosité pour ceux qui ont abusé des médias hier, croyant y apprendre quelque chose d’utile. En vérité, ils auront tout juste consommé un potage préparé de longue main et tout juste servi tiède. Il s’agissait de la fameuse soupe au Front national et d’un breuvage médiatique un peu routinier mais qui reste le régal des fainéants et des gros malins. Certains médias ne travaillent plus du tout : ils reprennent purement et simplement les canevas du Front national. Je crois que c’est l’avenir. Déjà, les partis fournissent très souvent aux télés les images qu’elles diffusent. On va tout doucement vers la fourniture du contenu des prompteurs. Marine Le Pen y est arrivé. Chapeau !

Voyons l’essentiel. L’abstention massive et la violence du recul des listes conduites par le PS sont spectaculaires. Le lepénisme médiatique est lui aussi spectaculaire depuis 20 heures dimanche soir. Comme d’habitude, au mépris des faits et d’une information un tant soit peu équilibré, « le Monde » réalise un formidable service après-vente pour les listes d’extrême droite.

Même bref, ce post va donc vous secouer sévèrement. A consommer lentement, ça décoiffe ! C’est le post du « pas vu à la télé ».

Lire la suite »

 

21mar 14

Un, deux, trois : soleil !

Ce billet a été lu 22 050 fois.

Au cours des neuf derniers jours, je n'aurai passé que deux nuits chez moi. Le reste du temps, j'ai couru le pays. J'y ai trouvé pire que ce que je croyais. Misère et résignation sont partout répandues jusque dans les catégories sociales qu'on croyait les moins exposées jusque-là. Il y a parfois même davantage de détresse dans les copropriétés que dans certains HLM. Je ne sais comment tout cela tournera. Je vois bien quelle colère froide pousse à l'abstention. Et je vois bien aussi combien celle-ci ferait l'affaire du système. Car le plus probable est que ceux qui veulent se déplacer le fassent pour y exprimer une opinion forte qui rende compte de la détresse morale et matérielle subie par l'immense majorité de notre peuple. Les puissants et les importants, surtout ceux qui sont déjà en place, aimeraient croire que les gens se déplaceront pour leur prouver de l'affection. Mais ils ont aussi terriblement peur du contraire ! Ils ont raison. Ça branle dans le manche.

Comme je dois boucler ce post pour qu'il puisse être installé avant l'interdiction de publier quoi que ce soit de nouveau, j'ai décidé de m'en tenir à une seule et unique protestation. Celle que je veux formuler contre la maltraitance médiatique, le mépris et l'étouffement auquel nous avons été condamné tout au long de cette prétendue « campagne municipale ». Je dis « prétendue » parce que j'ai observé dans tout le pays à quel point nous étions seuls à mettre en scène des débats qui certes portaient sur des questions locales, mais les incluaient toutes dans une dimension générale et un point de vue politique large. Les satrapes solfériniens sortant se sont contentés d'éviter la contradiction, de refuser les débats, d'esquiver toute mise en cause d'un lien entre le programme qu'ils ont présenté et les restrictions budgétaires de dotations financières de l'État, qu'ils connaissent parfaitement bien et dont ils n'ont soufflé mot. Pendant des mois, nous n'avons eu droit sur la scène médiatique qu'à la présentation de matchs entre les personnes, et, de façon bien plus irresponsable, à la présentation sensationnaliste de la percée annoncée du Front national, promue, espérée, on ne sait plus, par la sphère médiatique fonctionnant en boucle. Selon les règles du panurgisme qui a déjà fait tant de mal à la crédibilité de la profession audiovisuelle autant qu'écrite. Ici, je pointe, à partir des statistiques données par le CSA lui-même, l'étendue des dégâts aussi bien pour ce qui est de notre étouffement qu'en ce qui concerne la promotion systématique du lepénisme municipal. Mis en cause par le journal « Le Monde » parce que j'ai pointé sa contribution militante au lepénisme médiatique, je me dois de préciser, chiffres à l'appui, mon propos. À mes yeux, « Le Monde » est le vaisseau amiral du lepénisme médiatique. C'est ce journal qui a mis en scène le thème de la dédiabolisation de Marine Le Pen, qui l’a accompagné par une iconographie flatteuse, et l'a prolongé par une insistance à « traiter le sujet » qui a toutes les allures d'une tentative de prophétie auto-réalisatrice.

Dans cette longue bataille, nous avons atteint notre premier objectif : présenter des listes autonomes du Parti socialiste dans un maximum de communes. Au total, nous faisons légèrement mieux que le Front national si l'on croit les chiffres annoncés par le journal « Le Monde ». Nous avons atteint notre second objectif : réaliser un maximum d'accords « d'opposition de gauche » avec Europe écologie-les Verts. Cela n'apparaîtra pas dans les statistiques, car ces listes seront classées tantôt « divers gauche » tantôt attribuées aux seuls Verts ou au seul PG selon les nomenclatures du bidouilleur Manuel Valls. Dans de nombreuses communes, nous nous trouvons unis au NPA. De la sorte, parfois, nous sommes tous ensemble : le Front de Gauche uni, Europe écologie-les Verts et le NPA ! Notre échec est bien connu : les sections locales du PCF ont quitté le Front de Gauche dans la moitié des villes de 20 000 habitants pour se placer sous direction socialiste. Cela rend notre campagne nationale et les objectifs atteints illisibles. Partout, c'est cette « division » qui a retenu l'attention des commentateurs médiatiques locaux. Au niveau national, elle a permis à Manuel Valls de ne placer en liste « Front de Gauche » que celles qui auront reçu l'investiture conjointe du PCF et du PG. Nous serons donc mécaniquement réduits de plus de moitié dans le résultat. Pour autant, un magnifique et gigantesque effort a été accompli, des équipes locales se sont constituées et enracinées et, si ici et là la détestation mutuelle a pu faire d'incroyables dégâts, je reste sur l'impression que, partout ailleurs, non seulement la fraternité a augmenté, mais que de nouvelles solidarités très profondes se sont créées entre ceux qui se sont découverts dans cette circonstance. À tous, j'adresse un amical et respectueux salut. Nous ne nous sommes pas ménagés. La tâche était rude. Peu importent les clameurs, les lazzis et les mépris dont ont cru nous accabler les puissants qui croient encore tenir la situation en main. « Un, deux, trois. Soleil ! ». Comme dans ce jeu si éducatif, sans que les importants aient vu, sans qu'ils veuillent le voir, nous avons avancé, tellement avancé !

Lire la suite »