Jacques Généreux : "La lutte des places a remplacé la lutte des classes

Colette dumont @Colettedumont

Jacques Généreux : "La lutte des places a remplacé la lutte des classes" http://f24.my/2jEU11R  via @FRANCE24

lien clic ci-dessous

http://f24.my/2jEU11R 

 

Vidéo - Jacques Généreux (Parti de gauche) : « Il faut violer les traités européens ! »

Jacques Généreux : "le plan Valls est une ânerie économique"

Jacques Généreux :«Il nous manque un raisonnement économique sain»

Jacques Génereux: "le plan Valls est une anerie économique"

Posté par colette dumont à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Jacques Généreux Économiste - Tout va mal !!! Comment s’en sortir ? - 31 MAI 2013

http://www.france2.fr/emissions/ce-soir-ou-jamais/diffusions/31-05-2013_61373



 

Frédéric Taddeï et ses invités débattent des sujets qui font l'actualité.


Thème de la soirée :

Tout va mal !!! Comment s’en sortir ?


Pour en parler :

Jacques Attali
Ecrivain et économiste

Ancien conseiller du président Mitterrand, ancien président de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement, Jacques Attali est économiste, éditorialiste à L'Express, et président de PlaNet Finance, une association qui finance, conseille et forme près de 10.000 institutions de microfinance à travers le monde. Il doit remettre en septembre prochain au Président de la République un rapport sur l’économie positive, « qui rassemble toutes les entités produisant des biens ou des services, marchands ou non marchands, d'une façon économiquement viable et utile à la fois aux employés et aux clients, à leurs communautés et aux générations suivantes ». Un Président de la République qu’il connait on ne peut mieux puisque c’est Jacques Attali qui avait choisi François Hollande en 1979 pour être conseiller de François Mitterrand sur les questions économiques. Jacques Attali est également l’auteur de plus de cinquante essais, romans et biographies, dont « Urgences françaises » (Fayard), paru cette semaine. Il s’agit d’un appel à François Hollande et à tous les Français à prendre conscience des forces et faiblesses du pays, à remettre en cause les situations de rente et à se mobiliser pour réformer le pays. Signalons enfin que Jacques Attali parraine la 1re édition de la Fête de la Philo, une série de rencontres philosophiques ouvertes à tous dans des théâtres, musées,  universités et cafés à travers toute la France du 25 mai au 17 juin.
 

Marylise Lebranchu
Ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique

Marylise Lebranchu est ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique depuis un an. Elle était secrétaire d’Etat aux PME, au commerce et à l’artisanat de 1997 à 2000 puis Garde des Sceaux de 2000 à 2002 dans le gouvernement Jospin, et députée du Finistère de 2002 à 2012. Depuis hier, elle débat avec les sénateurs du premier volet de son projet de loi de décentralisation. Il dresse à la fois l'armature de la réorganisation territoriale de l’Etat à travers une conférence qui réunira les élus et accorde un nouveau statut aux métropoles.
 

Jean-François Kahn
Journaliste

Jean-François Kahn est journaliste. Il est le fondateur de deux hebdomadaires qui ont marqué la presse française, "L’événement du jeudi "(1984) et "Marianne" (1997) dont il a été le directeur jusqu'en 2007. En 2009, il a créé un Centre de réflexions et de recherche pour l’élaboration d’alternatives (Crrea), et il a également été élu au Parlement européen mais, conformément à ses engagements de campagne, il a renoncé à ce mandat au profit de la députée européenne sortante, Nathalie Griesbeck. Jean-François Kahn est l’auteur d’une vingtaine d’essais, parmi lesquels « Esquisse d’une philosophie du mensonge » (1989), « Tout change parce que rien ne change. Introduction à une théorie de l’évolution sociale » (1994), « Philosophie de la réalité » (2011), « Menteurs ! » (2012) et « La catastrophe du 6 mai » (2012). Il vient de publier chez Plon « Comment s’en sortir », un livre dans lequel il explique que notre pays n’est pas condamné à s’enfoncer toujours davantage. Selon lui, il est possible de se redresser à condition de s’affranchir « de bricolages, de rafistolages et de ravalements de façade qui n’y suffiront pas ». « Je vous en supplie, lisez ça » précise-il sur le bandeau de ce nouvel ouvrage.
 

Jacques Généreux
Economiste

Jacques Généreux est économiste et professeur à Sciences Po. Après avoir été membre du Parti Socialiste, il a fondé en 2009 avec Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez le « Parti de Gauche », dont il a été jusqu’en mars 2013 le secrétaire national à l’économie. Il est également l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages d’économie et de philosophie politique, parmi lesquels « Une raison d’espérer » (1997), « Les vrais lois de l’économie » (2005), « La Dissociété » (2006), « La Grande Régression » (Seuil, 2010), et « Nous, on peut ! Pourquoi et comment un pays peut toujours faire ce qu’il veut », paru en 2011 et qu’il a réédité en poche l’année dernière dans une édition revue et corrigée sous le titre « Nous, on peut ! Manuel anticrise à l’usage du citoyen ».


Pascal Salin
Philosophe et économiste

Pascal Salin est philosophe et économiste, ancien président de la société du Mont-Pelerin, professeur à l’université Paris IX Dauphine et l’un des chantres du libéralisme en France. Il y a consacré de nombreux ouvrages comme « L’arbitraire fiscal ou comment sortir de la crise » en 1996,  « Libéralisme » en 2000,  ou  « Français : n’ayez pas peur du libéralisme » en 2007. Dans son dernier livre : « Revenir au capitalisme pour éviter les crises », sorti en 2010,  il soutient que toutes les causes de la crise procèdent d’une source unique, l’affaiblissement des disciplines du capitalisme. Nous sommes, selon lui, sorti du modèle capitaliste d’origine depuis de nombreuses années et il faudrait d’urgence y revenir pour éviter de nouvelles crises. Selon lui, la crise résulte de l’échec d’un Etat pas assez libéral. Pascal Salin propose entre autres de supprimer le SMIC, l’Impôt sur la Fortune et les droits de succession, ou encore d’ouvrir l’assurance maladie à la concurrence européenne.
 

Judith Davis
Comédienne

Judith Davis est comédienne. On a pu la voir au cinéma dans « Jacquou le croquant » de Laurent Boutonnat (2007), ou à la télévision dans l’adaptation du roman « Les vivants et les morts » de Gérard Mordillat sur France 2 (2010). En 2007, elle crée le collectif  L’avantage du doute, avec lequel elle part de problématiques d’actualité pour en faire du théâtre. En 2008, dans « Tout ce qu’il nous reste de la révolution, c’est Simon » (2008) elle évoquait la question de l’engagement politique aujourd’hui, à la lumière de mai 68. Dans « La légende Bornéo », sa deuxième création, elle s’intéresse au travail ou comment son organisation s’immisce jusque dans les sphères privées. Ce spectacle se joue au Théâtre de la Bastille à Paris du 4 au 26 juin prochain.
 


Jean-Jacques Beineix
Cinéaste

Jean-Jacques Beineix est cinéaste. C’est avec la série télévisée « Les saintes chéries » qu’il fait ses armes en tant qu’assistant-réalisateur. En 1977, il réalise son premier court-métrage, « Le chien de Monsieur Michel », qui obtient le premier prix du festival de Trouville. Il s’attaque ensuite au long-métrage et rencontre le succès avec « Diva » puis « 37,2 le matin », où il dirige Béatrice Dalle et Jean-Hugues Anglade. Après huit ans de silence, il revient en 2001 en tant que scénariste, producteur et réalisateur du film « Mortel transfert », à l’atmosphère sombre et psychanalytique. Jean-Jacques Beineix est aussi le scénariste des bandes dessinées « L’affaire du siècle ». Le musée des années 30 de Boulogne Billancourt lui consacre aujourd’hui une exposition, « Studio Beinex » jusqu'au 29 septembre. En plus de reconstituer certains décors de ses films, elle expose ses peintures et ses archives personnelles.



Jacques Généreux - NOUS ON PEUT : "Ce sont des menottes en plastique..." "Salut les terriens" du 5 novembre 2011.

 

Publiée le 3 mars 2013

Jacques Généreux était l'invité de Thierry Ardisson pour présenter son dernier livre : "Nous on peut !" et discuter de la dette avec Christian Estrosi, dans l'émission "Salut les terriens" du 5 novembre 2011. En voici un résumé.

 

Jacques Généreux à '28 minutes" sur la ARTE

Posté par colette dumont à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :